risperdal / risperidone

Risperdal a été liée à la croissance des seins, et même la lactation, chez les garçons de moins de 18 qui prennent les antipsychotiques
Parmi les 764 patients sous ® Risperdal, 29 cas d’événements AVC et d’AVC ont été vu, en plus de quatre décès
ANSM / afssaps : concernant l’antipsychotique atypique Risperdal ® (risperidone) : une augmentation du risque de survenue d’AVC, similaire à celle observée avec l’olanzapine, dans les groupes de patients traités par risperidone com- parativement aux groupes ayant reçu le placebo (une incidence trois fois plus élevée des accidents vasculaires cérébraux (AVC))
Les patients âgés traités par Risperdal (rispéridone) seraient exposés à un risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC). C’est l’avertissement que le laboratoire Johnson et Johnson a envoyé aux prescripteurs d’Amérique du Nord, où ce produit est largement prescrit dans la maladie d’Alzheimer et la démence, bien que sa seule indication reste la schizophrénie. La notice anglo-saxonne, en cours de modification, incluera désormais une mise en garde spécifique sur le risque d’AVC du sujet âgé.
ANSM : Sécurité d’emploi des neuroleptiques chez les patients âgés atteints de démence
risperdal
effets secondaires
Parmi les grands scandales sanitaires d’actualité dont on parle à peine en France, figure celui du Risperdal. Les témoignages à charge sont accablants, et je pense qu’il serait dommage de ne pas en faire un petit résumé ici. Manipulation, passage en force, fraude, mensonges, corruption, menaces, tout était bon pour vendre du Risperdal.
effets secondaires et procès risperdal
Si toi ou quelqu’un d’autre vous savez a été affecté par des effets secondaires de Risperdal, il est important que vous contactiez un avocat qualifié de Risperdal aujourd’hui. Classer un procès peut être une manière très puissante de prendre un stand contre les compagnies pharmaceutiques et la compensation financière bloquée pour vos luttes continues.
Risperdal a été associée à la mortalité chez les patients âgés atteints de démence. La FDA a exigé un avertissement de boîte noire concernant l’utilisation chez les personnes âgées. Les patients qui sont décédés de Risperdal utilisation avaient une cause réelle de la mort d’événements indésirables comme l‘insuffisance cardiaque, de pneumonie et d’événements vasculaires cérébraux (AVC). La relation exacte est inconnue, et la dose de médicament n’avait pas d’importance.
 Tout au long de ses cinq années de la prise du médicament, Pledger développé gros seins d’un déséquilibre hormonal causé par Risperdal.
Des milliers de poursuites Risperdal ont déjà été déposées par des familles et des jeunes hommes qui disent que la drogue antipsychotique leur a fait développer des seins
Risperdal (un médicament antipsychotique/neuroleptique) est dangereux pour les enfants, causant le diabète, la croissance du sein masculin, l’obésité, rétrécissement du cerveau et autres séquelle alarmante. Soutenez la pétition de procureur Stephen Sheller la FDA afin de révoquer l’autorisation de son utilisation chez l’enfant à formuler des commentaires sur le site Web de la FDA !
psychrigts
Règlement de Risperdal $ 5,9 millions au cours de la croissance du sein masculin

Le Risperdal de Johnson&Johnson est utilisé dans le traitement de la schizophrénie et représentait un marché anecdotique dans cette application. L’ADHD s’est trouvé être la poule aux œufs d’or pour cette société car non seulement il semble être efficace, il calme les moutards surexcités, mais les garçons, les plus affectés par l’ADHD, constatent au début de l’adolescence qu’il leur pousse des nichons comme les filles ! J&J a déjà été poursuivi plus de 1300 fois en justice à cause de ce détail ( ! ) mais a payé rubis sur l’ongle de grosses indemnités aux plaignants, business oblige puisque le Risperdal est leur produit phare car des millions d’enfants s’en collent deux cachetons par jour pour préserver la tranquillité de leurs parents quand ils regardent des séries télé en mangeant du pop-corn. Là où le tableau devient surréaliste pour ne pas dire impressionnant (mais pas du tout impressioniste) c’est que les essais cliniques relatifs à ce produit ont été tout simplement truqués depuis le début en dissimulant à dessein cet effet « indésirable » sur les garçons. J&J a été condamné pour fraude en 2013 à payer 2,2 milliards de dollars mais cela ne représente que 8 % du chiffre d’affaire réalisé avec le Risperdal entre 1994 et 2010, autant dire que tout le monde, dans cette société, s’en moque. J&J avait fortement conseillé les médecins à prescrire ce médicament qui n’avait pourtant pas été approuvé pour l’ADHD alors que depuis 2001 la compagnie était parfaitement informée des risques de croissance mammaire chez les garçons sous traitement. J&J s’est retranché sur le fait que ces garçons étaient majoritairement obèses et que le Risperdal n’avait rien à voir avec ces seins qu’on ne saurait voir chez un garçon.

Escroqueries pharmaceutiques, corruption, interdiction du risperal et image des seins qui poussent chez les garçons (anglais)

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s