neuroleptiques cachés : motilium, mépronizine, donormyl, noctran, théralène, vastarel, nozinan, phénergan, tanganil, vogalène, agréal, primpéran / réglan, Sibelium, Nocertone, tildiem, nopron, Sureptil, tiapridal, cotrane…et antidépresseurs

motilium, mépronizine, donormyl, noctran, théralène, vastarel, nozinan, phénergan, tanganil, vogalène, agréal, primpéran / réglan, Sibelium, Nocertone, tildiem, nopron, Sureptil, tiapridal, cotrane…et antidépresseurs : effexor, déroxat, zoloft, prozac, norset, anafranil….
« Reconnus pour être similaire à des neuroleptiques (anti-psychotiques) ils induisent les mêmes effets secondaires. »
message à l’attention du gouvernement français : faites votre travail !!! Les médecins et les labortoires responsables doivent reconnaitre et indemniser les victimes
Il faut dire que les effets de l’Agréal® ne passent pas inaperçus sur bon nombre de patientes déjà pendant le traitement pour certaines d’entre elles, avec maux de tête, douleurs dans tous les membres, nausées, fatigue extrême, etc.. Pour Chantal, les effets se sont déclarés à l’arrêt de seize mois de traitement : « très rapidement ce fut la descente aux enfers. On se retrouve littéralement en situation de manque avec des douleurs atroces dans la tête, les bras bloqués, sujets à nausées et vomissements avec aussi des idées fixes de se donner la mort ».
 Mireille pour sa part avait été « traitée » dans les années 1990 avec pour conséquence une grave dyskinésie (tremblements involontaires du corps). « Pour donner une idée de la force de mes contractures musculaires, je me suis cassé spontanément la clavicule, ensuite ce sont les côtes qui se sont fracturées et j’ai du porter un gilet spécial de maintien pour atténuer mes douleurs ». L’implantation d’électrodes dans le cerveau lui a permis de réduire les tremblements mais elle a toujours aujourd’hui de grosses difficultés d’élocution, des pertes d’équilibre et, précise-t-elle, « je suis à vie sous traitement anti-épileptique et anti dépresseur pour ne pas sombrer dans l’idée fixe de la mort et faire une nouvelle tentative de suicide. Et avec tout ça la Cotorep ne veut pas reconnaître mon handicap! ».
Espagne
Ce médicament est interdit depuis septembre 2007 en Europe ! Il l’était depuis 2006 en Espagne et avant aux Etats-Unis.
Le Primpéran interdit pour les moins de 18 ans
Déjà contre-indiqué chez le nouveau-né, ce médicament prescrit contre les vomissements est soupçonné de provoquer des effets neurologiques indésirables, comme des mouvements anormaux de la tête et du cou.
il faut savoir que le Motilium (dont la molécule est la Dompéridone), un médicament prescrit contre les nausées mais également pour favoriser la lactation chez les femmes qui allaitent (encore un exemple de connerie de détournement d’usage d’un médicament) est interdit aux U.S.A. parce que le Motilium peut provoquer une mort subite chez l’adulte.
Malheureusement en France, on va se réveiller dans 10 ans (comme avec le Bisphénol A dans les biberons, ou le Mediator), quand il y aura eu des accidents alors qu’Outre-Atlantique ça fait un bail qu’ils sont au courant
En avril 2015, la dompéridone est encore en vente et remboursable en France. Suite à une décision européenne, les formes orales dosées à plus de 10 mg ont été retirées du marché à l’automne 2014
« certaines études épidémiologiques ont mentionné des troubles du rythme cardiaque ou des décès soudain avec du dompéridone »

Un médicament utilisé contre les nausées et vomissements, la dompéridone (Motilium et génériques), qui serait responsable de 25 à 123 morts subites en 2012 en France, doit être retiré du marché par les autorités sanitaires européennes, selon la revue indépendante Prescrire.La dompéridone (Motilium de Janssen Cilag, Peridys de Pierre Fabre et autres marques ou génériques) est un neuroleptique, qui a une « efficacité modeste«  contre les nausées-vomissements banals, mais « augmente le risque de troubles du rythme cardiaque et de morts subites« , indique la revue qui publie mercredi.Le Motilium et ses équivalents font d’ailleurs partie de la liste noire des publiée fin janvier par Prescrire.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s